Les mendiants de l'emploi

La première priorité de Monsieur François Hollande: l'EMPLOI

Voilà une décision qui peut surprendre compte tenu des priorités du Président de la République!

 

Le projet de loi de finances 2014 prévoit d'abaisser la dotation de l'Etat pour les maisons de l'emploi, une coupe drastique de moitié: 26 millions d'euros contre 52,5 millions en 2013.

 

" C'est une menace qui pèse sur le lien indispensable entre le tissu économique social et les demandeurs d'emploi" juge Monsieur Joseph Merceron, président de la maison de l'emploi de Vendée ( MDEDE ).

 

Madame Sylviane Bulteau, députée PS de Vendée rétorque: "Avec 11 milliards d'euros, le budget travail et emploi va être en hausse de 8% en 2014. Nous allons notamment recruter 2000 agents pour Pôle emploi. Sans vouloir polémiquer, l'objectif est de mettre les gens au travail...".

 

Trois observations et non des moindres:

 

        - Toujours sans polémique, contrairement à ce que pense la majorité des Français, mais on ne peut leur en vouloir, les demandeurs d'emploi ne sont pas tous des fainéants. Je vous invite à lire les commentaires de nos articles pour vous en convaincre. Heureux sont ceux qui sont maintenus loin de Pôle emploi. Par contre, si vous avez besoin d'aide ou de soutien dans la recherche d'un nouvel emploi...

 

"Mettre les gens au travail", oui, encore faut-il leur proposer du travail !!!

 

        - 2000 agents supplémentaire en 2014: Pôle emploi, n'affectant qu'un tiers de ses effectifs à l'accueil et au placement des demandeurs d'emploi, c'est donc environ 700 agents qui seront recrutés pour le suivi des demandeurs d'emploi et 1300 pour l'administration.

Ca fait toujours 2000 demandeurs d'emploi au travail, mais toujours à la charge de la collectivité; simple changement de ligne budgétaire.

 

        - Est-ce bien les objectifs de l'Etat de maintenir un lien entre le tissu économique social et les demandeurs d'emploi. Ne cherche-t-on pas plutôt à stigmatiser les demandeurs d'emploi pour en faire les boucs émissaires des difficultés de la France? Si la France va mal, si la France ne s'exporte plus, si la France n'est plus crédible en Europe et dans le Monde, c'est bien la faute des politiques successives qui n'ont pas su maintenir la France au plus haut rang.

 

En conclusion, "Mettre les gens au travail", oui mais cette réflexion s'adresse à tous les Français !!!

 

 

Patrice



22/10/2013
2 Poster un commentaire
Ces blogs de Enseignement & Emploi pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 241 autres membres